Publié par The Overblowers

Devenu un grand classique du cinéma américain, avec un premier rôle interprété par l'inégalable et très classieux Sidney Poitier, In The Heat Of The Night est un film de Norman Jewison.

Il remporte 5 Oscars en 1967, dont celui du meilleur film. Détail étonnant : le film parle de la ségrégation aux Etats-Unis, ce qui n'empêche pas l'Oscar du meilleur acteur de revenir à l'excellent 2nd rôle de Rod Steiger (blanc de peau) plutôt qu'au premier rôle magistral de Sidney Poitier (qui avait été le premier noir à recevoir un Oscar en 1964).

La bande originale est signée Quincy Jones, avec Ray Charles au piano et au chant, et une apparition de Toots Thielemans sur le titre Mama Caleba's Blues. Excusez du peu.

Et là, surprise, non seulement Toots est à l'harmonica diatonique, sur un Eb, mais il utilise à de multiples reprises l'overblow du 6° !!!

Si même les chromaticiens y arrivent, et en plus au milieu des années 60 alors que cette technique est si peu répandue, c'est vraiment que c'est simple comme papa dans maman !

Bon, ok, Toots était meilleur au chromatique.

Ca détimbre et ça ressemble aux overblows du milieu des années 80, mais c'était 20 ans plus tôt !

Petit point technique : il les joue probablement comme les altérations soufflées dans les aigus, ce qui explique le détimbrage. Toots a une excuse : il a fallu attendre les années 90, que Sébastien Charlier (Cocorico) se penche sur le sujet pour comprendre que c'est en les jouant comme les altérations opposées (donc le +6° dans la même position de langue que le -6') que l'on peut homogénéiser le timbre et être plus précis sur la justesse.

Ca reste un document vraiment étonnant !!!

La vidéo ci-dessous est calée juste avant les overblows en question.

 

PS : vous trouverez tous les détails sur l'historique des overblows, et bien plus encore, sur l'extraordinaire site de Pat Missin (le site est en anglais) - https://www.patmissin.com/

 

1967 : Toots Thielemans s'essaye aux overblows !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
C'est bien de citer tes sources ! Oui le site de Pat Missing ne paie pas de mine comme ça mais c'est réellement un des plus riches sur Internet ...
Répondre
Y
Bon ce sera un Bb alors....
J
Super Yvon ! ils feront bon ménage ;-)
Perso, je trouve que les ARKIA Origin sont particulièrement efficaces du fait de leur timbre brillant dans les tonas medium et basses, sous le C disons. Donc Bb, G, tout ça c'est top.
A bientôt.
Y
Merci Jérôme pour ce lien vers Pat Missing . Quelle mine!
J'envisage de donner un compagnon à mon ARKIA en A mais j'hésite encore sur la tona
A+
J
Clairement ! j'ai pas encore pris le temps de tout regarder, mais c'est impressionnant tout ce qu'il y a dedans !