The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Même avec une bonne technique, il peut arriver qu'une overnote parte littéralement en vrille.

Je parle là d'un phénomène au son très caractéristique, différent du fait que certains joueurs ont les overs qui couinent, si je puis dire (je parlerai de ce point dans le prochain article "Mythes et Réalités").

 

Pour les anglophones, je vous renvoie vers l'article de Pat Missin à ce sujet : http://www.patmissin.com/ffaq/q17.html

 

Pour les autres, voici une petite explication & une solution à ce problème.

Je joue un over, et au son de la note visée s'ajoutent des harmoniques très aiguës et très désagréables. On a l'impression d'entendre une seconde note s'ajouter à la première. On l'entend parfois sur les overblows, plus souvent sur les overdraws.

Voici le son produit.

 

Pas de panique, on va résoudre ce problème.

 

Prenons le cas du 9°.

J'ai mis ma langue dans la bonne position, l'anche aspirée se bloque, l'anche soufflée se déclenche, et commence à produire un Ab. Mais voilà, l'air a trouvé un chemin à la base de l'anche aspirée. Au niveau de la jonction entre l'anche et la plaque. Il s'échappe des deux côtés de l'anche, et celle-ci se met alors à vriller autour de son axe central. C'est cela qui produit ce son caractéristique et très désagréable. Il y a effectivement 2 mouvements ondulatoires, qui produisent 2 notes différentes, dont l'une est de trop.

Si cela se produit sur votre harmonica, il suffit de boucher cet espace pour ne plus entendre ce son.

Il y a plusieurs façons d'opérer. En ce qui me concerne, j'utilise du vernis à ongles, que j'applique ainsi que le montre Pat-la-bonne-pâte :

J'ai l'over qui part en sucette !

Il suffit d'appliquer ce vernis sur les anches qui posent problème (sur l'anche soufflée s'il s'agit d'un overblow, et sur l'anche aspirée s'il s'agit d'un overdraw).

L'air ne pourra alors plus passer par cette jonction, et continuera son chemin le long de l'anche, pour faire vibrer sa tête, et ne plus jouer que la note désirée.

 

Normalement, cette partie de l'anche ne vibre pas encore et mettre du vernis ici ne pose donc pas de souci. Il peut cependant arriver que cela change un peu la hauteur de la note naturelle (en la rendant un chouilla plus aigüe). A contrôler avec un accordeur, et à corriger si nécessaire.

Commenter cet article

greg 13/10/2013 14:00

ai mangé un mot : jusqu'au 7, ça va mais au-delà...

JersiMuse 13/10/2013 14:09

Sur le vernis, oui, y'a de la marge avant de bloquer. Faut rester délicat bien sûr, mais perso j'en mets plutôt plus que Pat. En fait, l'important est surtout de faire un pâté dans le coin.
En fait, tu ne peux pas bloquer l'anche (si tu restes raisonnable). La preuve : si tu mets ton doigt à la place, l'anche vibre toujours (mais plus aigu).
Et bien sûr, il faut attendre que le vernis sèche avant d'essayer de jouer ... (sinon il s'étire et n'apporte plus l'étanchéité nécessaire).
On pourra regarder pendant le stage si tu veux.

Tu parles d'un harmo en Ré je suppose. Plus l'harmo est aigu, plus les anches sont courtes, et plus les overdraws sont difficiles (ou disons demandent de la technique).
La bonne nouvelle c'est qu'en jouant dans plusieurs tonalités, l'harmo en Ré n'est pas incontournable, loin de là.

greg 13/10/2013 13:59

Hello Jérome!
D'après la première image, le vernis a bien débordé. On peut donc y aller et ne pas hésiter à mordre sur les bords à la base de l'anche? J'ai toujours peur pour ma part de bloquer l'anche et parfois, même après avoir appliqué du vernis, ça continue à crisser. Donc je suis toujours entre le trop et le pas assez.
Petite question sup., c'est normal de peiner davantage pour déclencher les overdraw d'un Ré? Pour moi, jusqu'au 7 mais au delà...
A très bientôt.