The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

On ne peut plus simple : vous appuyez vos petits doigts boudinés sur un piano, plusieurs notes sont jouées en même temps. Cela s'appelle un accord.

En fait, si 2 notes sont jouées simultanément, on appelle ça un intervalle.

On définit donc un accord à partir de 3 notes jouées en même temps.

On peut empiler ainsi autant de notes que l'on veut.

Nous verrons dans ce blog les accords les plus communs, à 3 sons, à 4 sons, et si vous êtes sages, nous irons même jusqu'à 5, voire 6 ou 7 sons !

Remarques :

  • Bien sûr, chaque type d'accord a une couleur qui lui est propre.
  • L'enchaînement des accords donnera une couleur sonore à l'ensemble du morceau. Certains accords se "marient" facilement entre eux (leur enchaînement paraît naturel, presque évident), d'autres plus difficilement.
  • Le travail de l'improvisateur consiste à jouer sur chaque accord en fonction de cet accord, en fonction des accords qui le précèdent et le suivent, en fonction de la mélodie, et en fonction de ce qu'il désire exprimer. S'il veut pouvoir combiner les choses relativement simplement, et se concentrer essentiellement sur le dernier point (ce qu'il désire exprimer), l'improvisateur, quel que soit son niveau, a tout intérêt à être extrêmement familier avec les accords, et leurs ordonnancements possibles.
Photo : www.pixeline.fr

Photo : www.pixeline.fr

Commenter cet article