The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

La structure la plus classique d'un standard de Jazz est appelée "AABA".

Il s'agit dans un très grand nombre de cas de 4 blocs de 8 mesures, soit 32 mesures au total.

En fait, il y a dans cette structure uniquement 2 formes différentes :

1 forme dite "A", sur 8 mesures

1 autre forme dite "B", sur 8 autres mesures

AABA signifie tout simplement que l'on joue 2 fois la forme A, puis 1 fois la forme B, puis à nouveau 1 fois la forme A, et on revient au point de départ.

 

On aura donc :

2 x 8 = 16 mesures de A

suivies de 8 mesures de B

suivies de 8 mesures de A

 

Remarque :

La forme B est également appelée "pont", puisqu'elle fait le lien entre 2 formes A. Il s'agit ni plus ni moins d'un refrain dans le cas d'une chanson, et les autres parties sont les couplets, vous avez tout compris, c'est trop géniaaaaaaal !!!!

 

Ceci représente la règle générale, que les musiciens de Jazz, comme à leur habitude, n'ont pu s'empêcher de contourner, réinventer, déstructurer, exploser, redécouvrir, etc.

Il existe des standards de forme AAB (donc 2 formes A suivies d'une forme B, puis on boucle directement, sans réexposition du A).

Il existe des structures AA'BA : 1 forme A, suivie d'une forme A' très proche du A mais avec quelques petites différences, puis 1 B, et enfin 1 A.

Des structures AABC : 2 formes A suivies d'une forme B suivie d'une forme C différente de A et B.

Et tout un tas d'autres choses, des plus approchantes aux plus éloignées.

Il existe bien sûr des standards avec un nombre de mesures différentes, mais ça reste très souvent en 12 (pour les blues), 16, 32, 24 ou 48 mesures.

 

La bonne nouvelle : si vous avez un standard à jouer, quel que soit le nombre de mesures, dont vous comprenez bien la structure, vous pouvez rapidement le décomposer pour travailler uniquement les formes unitaires.

Dans le cas d'un AABA, on a compris qu'on avait finalement à travailler l'impro que sur 2 formes différentes : le A et le B, et que l'on pourra ensuite improviser sur toute la grille.

Comme souvent en musique, on décompose le problème global en une somme de petits problèmes plus simples à résoudre. En fait, ce sont des maths !!!

 

C'est également la raison pour laquelle la très grande majorité des exercices et play-backs que vous trouverez ici sont et seront décomposés en blocs de 4 mesures (ou multiple de 4).

Autant habituer votre oreille tout de suite à la composition en blocs de 4, ultra dominante dans quasiment toutes les musiques post XIXème siècle.

 

Article à suivre.

Commenter cet article