Publié par The Overblowers

Accordage juste ou tempéré ?
J'ai déjà fait un post sur
le sujet ici, à partir d'une vidéo du "trublionesque" Benjamin Tremblay (Harmonica Vaudeville pour ses heureux élèves !).
Je reprends en ce moment tout un tas de tests pour
les harmonicas ARKIA, et cela m'amène notamment à des questions d'accordage. Du coup ça me fait penser à une autre remarque.

En fait, la question ci-dessus est absurde compte tenu du fait que la plupart des marques accordent assez mal leurs harmonicas.
D'une part par manque de précision. Il est étonnant de voir qu'elles annoncent des schémas d'accordage au cent près alors qu'il suffit de prendre un accordeur pour constater que leur marge d'erreur est plutôt de l'ordre de la dizaine de cents. Il faut admettre que s'occuper de l'accordage de millions d'harmonicas sur des anches aussi courtes et fines, et des machines de production qui s'usent avec le temps, ne doit pas être une mince affaire !
D'autre part parce que, à ma connaissance, aucune marque à part ARKIA ne tient compte d'un phénomène physique simple : la condensation. Ou plutôt elles le prennent en compte de manière uniforme sur les 3 octaves et quelle que soit la tonalité de l'harmonica : en commençant par accorder tout plus haut que 440 Hz, prévoyant que les joueurs joueront plus bas (alors qu'il est intéressant de jouer plus haut que 440 justement, mais c'est une autre question que je n'aborderai pas ici).
Je remercie au passage Jean-Noël, qui a fait un travail de Titan sur le sujet, tonalité par tonalité, octave par octave, pour prendre en compte ce phénomène dans le processus de réglage de nos harmonicas.
Qu'est-ce que la condensation a à voir là-dedans, me direz-vous ?

Eh bien voilà : altérations et overnotes = pressions/dépressions multiples dans la chambre = condensation (comme à la météo quoi !) = gouttelettes sur les anches = plus de poids sur les anches = notes qui descendent.
Simple comme explication, non ?

Quand on règle un seul harmonica encore ça va, surtout si on a l'oreille suffisamment développée pour prendre en compte la façon dont l'harmonica sonne d'une manière générale. De toutes façons, on compensera les difficultés avec le temps qu'on y passera, et la précision de son oreille.
Mais le volume est un vrai challenge, justement parce qu'on ne peut pas se permettre d'y passer le même temps.

Pour revenir au sujet de départ : si l'harmonica est mal accordé, qu'importe le type d'accordage qu'on est censé y trouver, n'est-ce pas ?
En fait pas tout à fait, si on continue à se contenter d'un harmonica mal accordé.
En effet, les marques ont tendance à accorder trop bas (pour les deux raisons ci-dessus, sans rentrer dans le détail).

Or dans l'accordage juste, on baissera certaines notes pour que certains accords "sonnent mieux". ARGHHHHH... si c'est mal réglé, et que les notes en question sonnent plus bas qu'une référence qui est déjà plus basse que la référence commune à toutes les autres notes de l'harmonica, eh bien vous l'aurez compris : l'harmonica sonne pour le coup vraiment faux. Les accords ne risquent pas de sonner mieux ainsi, et les mélodies encore moins.
Ceci explique qu'on puisse tomber de temps en temps sur un harmonica neuf et franchement faux sur certaines notes. Méfiez-vous notamment des +5 et des -5 !!! qui sont assez régulièrement trop bas, avec des notes voisines trop hautes, ce qui accentue le problème.
Choisir un type d'accordage en pensant plus valoriser son jeu et tomber sur un accordage suffisamment imprécis pour au contraire le déprécier est ballot, vous en conviendrez.
Du coup, quitte à jouer sur un harmonica faux, en toute logique il faudrait privilégier l'accordage tempéré.
Au moins sa référence est un peu plus haute, l'erreur vers le bas sera moins impactante (si les marques accordent trop bas, avec un peu de chance ça fera un harmonica qui se rapprochera fortement d'un accordage juste ah ah).

Mais voilà, personne ou presque ne choisit son harmonica en fonction du type d'accordage (ce qui me semble logique), et peu le choisissent en fonction de la qualité de son accordage (ce qui est dommage).
Et de toutes façons c'est absurde de monter une stratégie de contournement plutôt que de régler le problème.
Alors il ne vous reste que deux solutions : 1. acheter des harmonicas correctement accordés ou 2. apprendre le minimum syndical pour accorder ne serait-ce qu'à peu près correctement vos harmos !
Les harmos correctement réglés n'étant pas légion, le point 2. me semble assez incontournable.
Je dis ça, mais si tout le monde se met à acheter des ARKIA, il y a peu de chances que je me mette à râler parce que vous n'avez pas appris à régler vos harmos, hin ! AH AH !
En tous cas, je vous garantie que c'est assez simple, même moi j'y arrive ! C'est tellement simple que je vous conseille de le faire alors que je ferais mieux de vous convaincre que c'est très difficile et qu'il faut acheter des harmos correctement réglés !

Pour apprendre à le faire, vous avez comme vous le savez le Cahier de l'Harmonica : Les réglages de l'harmonica diatonique, dispo ici.
Au passage, vous y trouverez une description plus détaillée de la différence entre les deux tempéraments, ainsi qu'un schéma de tempérament juste, pour ceux qui aiment rentrer dans les détails.
Benjamin Tremblay dont je parlais en introduction propose également un module en ligne sur le sujet. Je ne l'ai pas vu, mais connaissant Benjamin, je suis sûr que c'est super bien fait !
Il faudra qu'on pense à faire une offre couplée un jour :D

Voilà, c'était la pensée du jour, je retourne à mes tests d'harmonicas !

Accordage Juste ou Tempéré ? bis repetita
Accordage Juste ou Tempéré ? bis repetita
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

acheter une étoile 28/05/2021 10:17

merci de votre explication