The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Echange entre Will Wilde et Roly Platt, sur un Backing Track en Gm.

Bon, je ne vois pas bien ce qui leur fait penser à du Jazz, terme souvent galvaudé, mais c'est plutôt relevé et manifestement ça plaît beaucoup, ce qui est le principal.

Je voulais profiter de cette vidéo pour donner quelques pistes de travail, mais je dois dire que je manque de temps pour le faire sérieusement. Donc je vais juste jeter 2 ou 3 trucs, et à vous de voir ce qui vous intéresse.

 

Première approche

D'abord ça vaut le coup de jeter un oeil sur le Backing Track (cf. vidéo ci-dessous). On constate qu'il y a pas mal d'accords qu'on n'a pas l'habitude de voir quand on reste sur un jeu classique Blues. Et même quelques changements de tonalité ponctuels.

Will Wilde et Roly Platt ne s'embarrassent pas de ces considérations, ils restent principalement sur la gamme de G Blues : G Bb C Db D F G

Tablature à partir de la tonique sur un harmo en C : -2 -3' +4 +4' -4 -5 +6 / +6 +6° +7 -7° -8 -9 +9.

Ils ont rajouté un Eb dans le thème pour être un peu plus raccord avec le backing track (+4°).

cf. Tablature des riffs du thème ci-dessous.

 

Remarque sur les Blues mineurs & sur l'utilité de savoir jouer toutes les notes sur l'instrument

Clairement, sur un Blues mineur je ne saurais que trop vous conseiller d'être en mesure de jouer la sixte bémole de la tonalité (G = 1, A = 2, etc E = 6 donc 6b = Eb = +4° sur un harmo en C).

L'harmonie d'un Blues mineur vous pousse à utiliser cette note, ce serait vraiment dommage de ne pas le faire.

La plupart des joueurs vont choisir un harmonica une quinte sous la tonalité du morceau (harmo en C pour morceau en Gm) ou un ton sous la tonalité du morceau (harmo en C pour morceau en Dm).

Notons que le second choix pour une tonalité de Gm vous amène à prendre un harmo en F, qui n'est pas forcément le plus facile à maîtriser ni le plus agréable à écouter du fait de sa tessiture très aigue.

Bref, dans le premier cas cela signifie que vous avez besoin du +4° et dans le second du +6°.

Bien sûr, vous pouvez faire sans, mais cela va être bien plus dur de vous renouveler, de garder l'auditeur attentif du fait de phrasés originaux, et d'accompagner les harmonies du morceau.

Dit autrement : plus vous savez jouer de notes, plus c'est facile de développer un jeu agréable pour l'auditeur.

On a parfois tendance à penser que plus de travail technique rend la tâche plus difficile puisqu'on va avoir envie d'utiliser des notes qu'on ne maîtrise pas encore, et que l'on choisit de passer du temps sur des points techniques plutôt que sur le développement d'un chant musical.

Mais ce n'est que le début de l'apprentissage, et force est de constater que c'est ce que font la plupart des autres instrumentistes. Ils ne commencent réellement à développer le chant musical qu'à partir du moment où ils ont toutes les notes, et ce pour l'emmener le plus loin possible.

Pour moi, un joueur qui sait jouer toutes les notes aura plus de facilités à improviser qu'un joueur qui ne dispose que de 5 notes pour tout un morceau. Et un joueur qui travaille toutes les notes aura plus de technique et donc plus de maîtrise sur chacune des notes qu'un joueur qui n'en travaille que certaines.

Au passage, ça ne veut pas dire que certains n'arrivent pas à faire des trucs extra avec uniquement 5 notes, ça veut juste dire que 1. ce sera plus difficile pour vous et 2. ces joueurs feraient à mon humble avis des trucs encore plus extra s'ils avaient toutes les notes à dispo (qu'ils les utilisent ou pas d'ailleurs).

 

Je m'égare ...

En tous cas, l'approche par la gamme Blues est très intéressante pour commencer à improviser sur ce backing track.

C'est le choix de Will Wilde surtout, vous pouvez vous concentrer sur ses phrasés si vous voulez piquer quelques idées.

Notez que plus le nombre de notes avec lesquelles vous jouez est restreint, plus vous avez intérêt à être en place rythmiquement et à varier vos idées rythmiques. Parce que si en plus d'un vocabulaire restreint vous ne faites qu'enchaîner des croches, et pas très en place, ça va vite devenir pénible à écouter ...

Et c'est pas une casquette, un chapeau, ou encore votre absolue conviction "d'avoir le feeling" qui y changera quoi que ce soit, je le crains :D

Dernier avertissement quant à ce choix : attention, vous avez choisi de jouer avec peu de notes, mais la grille bouge un peu quand même. Ca veut dire qu'il faut apprendre à ne pas jouer à certains moments, sinon vous allez être franchement faux. Il faut donc être très à l'écoute de ce que vous jouez et de la façon dont ça s'intègre avec l'harmonie, et sentir les moments où il va falloir arrêter de jouer (ou étendre son vocabulaire, bien entendu).

 

Un peu plus loin

La deuxième option est d'inclure une ou deux notes en plus, juste pour apporter un aspect un peu plus mélodique et surtout sonner autre chose que Blues tout le temps.

C'est en partie ce que fait Roly Platt, qui utilise principalement la gamme Blues, et ajoute le 6 aspiré à certains moments. Notamment sur l'accord Cm7.

Essayez, vous verrez, ça peut donner des choses sympas et dès qu'on utilise ne serait-ce qu'une note hors de la gamme Blues, on n'entend plus celle-ci, ce qui permet d'ajouter des couleurs dans son solo.

Bien sûr, comme vu précédemment, vous pouvez aussi ajouter un Eb (+1°, +4°, +8' et -10°°° pour les fous furieux :D). Il passera d'ailleurs quasiment partout.

Attention à nouveau : si vous ajoutez un A à vos phrasés, ça va vraiment apporter quelque chose sur la plupart des cadences, mais il y a des endroits dans la grille où le A est franchement faux. Donc j'insiste : sachez utiliser vos oreilles pour décider quoi jouer et quand, et aussi quand ne pas jouer.

 

Autres options

L'étape suivante consistera à jouer avec ces mêmes notes, mais en insistant sur les notes des accords dont vous avez l'habitude, pour bien entendre la grille.

 

Une autre étape consistera à noter les arpèges de chaque accord. Pour les accords où vous évitiez jusque là de jouer, profitez-en pour jouer avec ces notes.

Jouez par exemple un E (+5) sur les accords C7. Comme le reste du temps on joue un Eb ou un F, l'intégration du E va tout d'un coup créer quelque chose de nouveau, et bien faire sentir le mouvement harmonique.

Il suffira aussi d'ajouter par exemple un Ab à certains endroits, même sans développer de phrase, et tout d'un coup wow un Monde nouveau s'ouvre à vous !!!

 

Quand vous commencez à avoir bien la grille en tête, il y a un jeu qui peut être amusant, à condition de se faire confiance et d'y aller franco. Il s'agit de mélanger G Blues et F mineur penta (F Ab Bb C Eb F), voire F Blues en ajoutant le B pour les plus téméraires. C'est un peu le pendant de la première approche, mais en choisissant une autre gamme Blues que celle de la tonalité principale du morceau.

 

Enfin, une analyse complète de la grille vous permettra bien sûr de développer des phrasés justement sur les endroits où l'harmonie bouge. C'est là que c'est le plus difficile d'intervenir, mais c'est aussi bien souvent là qu'on aura les résultats les plus impactants pour l'auditeur.

Ce n'est pas l'objectif de faire l'analyse ici, mais voilà juste une piste intéressante pour les plus dingos d'entre vous : essayez donc le Eb mineur mélodique sur les accords Ab13#11 et D7#9.

Eb mineur mélodique : Eb F Gb Ab Bb C D Eb

+1° -2'' -2' -3''' -3' +4 -4 +4° / +4° -5 +5° -6' +6° +7 -8 +8'

 

Bon jeu !

 

Tablature riffs du thème : il s'agit principalement de descendre la gamme Blues de G

+6 -5 -4 -4' +4 -3' -2 -3' +4

-2'' -2 -3' -2 

+6 -5 -4 -4' +4 -3' -2 -3' +4

-4 +4° -4   -4 +4 -4 +4° -4

Le Backing Track :

Commenter cet article

Patrick 06/11/2020 13:53

C'est "marrant" car j'ai découvert Roly Platt il y vraiment très, très peu de temps !
Alors, que d'après ce que j'ai pu lire et voir sur lui, il a une sacrée carrière à son actif.
Comme quoi, on ne peut pas connaître tout le monde même parmi les plus grands.
Et j'avoue que je ne me lasse pas de l'écouter et de découvrir de nouvelles choses qu'il a pu faire.
Sa technique d'embouchure est sacrément particulière !!! C'est pas la "bouche en cul de poule" mais plutôt en "serpent" !!! Trop bizarre !!!
J'avais déjà vu cette vidéo et même si je la trouve sympa, ce n'est pas celle qui m'a le plus emballé sur laquelle il figure.
En tout cas, merci de saisir l'occasion pour nous faire profiter de ce cours très instructif.