The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

J'ai vu la question suivante sur le formidable groupe facebook de Benjamin Tremblay "Harmonica Vaudeville" :

"quelle est la différence entre une gamme mineure naturelle, une gamme mineure harmonique et une gamme mineure mélodique ?".

J'ai trouvé la question intéressante.

Quand on démarre dans le merveilleux monde de l'improvisation, on aimerait avoir des règles très simples. Par exemple : je vois à telle indice que le morceau est dans telle tonalité, donc je joue avec telle gamme.

C'est oublier un peu vite que le propre de l'art est de laisser l'artiste libre de gérer les contraintes comme il le désire ! C'est bien ainsi qu'il développera une voix qui lui sera unique.

Il y a des règles, tout plein de règles, mais pas un mode d'emploi qui vous dira quoi jouer et comment. Toutes ces règles donnent des directions de travail, à vous ensuite de définir le chemin que vous désirez parcourir.

 

Bref, il existe tout un tas de gammes, qui s'utilisent dans tout un tas de contextes. Et pour un contexte donné, on peut utiliser plusieurs gammes différentes.

Alors commençons déjà par bien comprendre les outils à utiliser avant d'apprendre à les combiner.

 

On va se concentrer ici sur les trois entités mentionnées ci-dessus : mineure naturelle, mineure harmonique et mineure mélodique.

Ce sont effectivement trois choses à connaître, ne serait-ce qu'en théorie, car ce sont des outils très communs aux improvisateurs.

 

Mineure naturelle

En fait, le mineur naturel n'est pas une gamme mais un mode ! Contrairement aux gammes mineure harmonique et mineure mélodique, qui sont bien des gammes. Pour faire la différence entre mode et gamme, je vous renvoie à la rubrique Théorie, et notamment aux articles sur les modes.

Le mode mineur naturel est le 6ème mode de la gamme majeure. Il s'appelle également "mode aeolien" (prononcer "éolien"). Je préfère cette dénomination, qui a l'avantage de rappeler que c'est bien un mode issu de la gamme majeure.

Si je prends la gamme majeure de Do et que je commence par la sixième note, le LA, cela donne donc :

LA mineur naturel, ou LA Aeolien = LA SI DO RE MI FA SOL LA

Si je veux savoir quelles sont les notes qui composent le DO Aeolien, je dois donc trouver quelle gamme majeure a DO comme 6ème note. Je peux remarquer pour simplifier les choses que c'est une note qui est une tierce mineure au-dessus, ce qui me donne MIb.

Donc DO mineur naturel, ou DO Aeolien = DO RE MIb FA SOL LAb SIb DO (ce sont les notes de la gamme majeure de MIb).

 

Gamme mineure harmonique

On a déjà vu cette gamme ici.

Il s'agit d'une gamme dont les intervalles sont : 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1,5 ton - 1/2 ton.

A partir de DO, cela donne : DO RE MIb FA SOL LAb SI DO

L'écart d'un ton et demi entre la 6ème et 7ème note est caractéristique de cette gamme, et la fait sonner très orientale.

 

Gamme mineure mélodique

Il s'agit d'une gamme dont les intervalles sont : 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton

A partir de DO, cela donne : DO RE MIb FA SOL LA SI DO

En fait, ce sont les mêmes notes que la gamme majeure sauf qu'on a changé la tierce majeure MI en tierce mineure MIb.

 

Pour résumer

Gamme mineure naturelle : ça n'est pas une gamme mais un mode, le 6ème de la gamme majeure, appelé Mode Aeolien.

Gamme mineure mélodique : on prend la gamme majeure et on remplace la tierce majeure par une tierce mineure (en la baissant d'1/2 ton).

Gamme mineure harmonique : on prend la gamme mineure mélodique et on baisse la sixte d'1/2 ton.

 

Dans la pratique

Dans beaucoup de morceaux mineurs, le mode Aeolien suffit à proposer une première approche d'improvisation. C'est simple à penser, et simple à jouer si on a déjà la gamme majeure sous la langue. Les deux autres gammes mineures et leurs modes pourront être utilisés pour enrichir l'improvisation.

Cependant, certains morceaux sont plus exclusivement pensés selon des modes issus des gammes mineures harmonique ou mélodique.

Il est donc bon de savoir analyser les morceaux, pour faire ses choix en fonction de 3 critères :

1. ce que suggère la composition

2. ce que vous êtes capable de jouer techniquement

3. vos envies artistiques

Si on a de bonnes méthodes de travail, on peut utiliser la conjonction de ces critères non seulement pour jouer et improviser immédiatement, mais également pour décider des prochaines choses à travailler pour continuer d'enrichir son jeu et progresser.

 

Remarque

Pour ceux qui ont déjà vu les accords issus de la gamme majeure, notons que les gammes mineure harmonique et mineure mélodique peuvent également être harmonisées. On trouvera alors des séries d'accords, qui nous permettront de parfaire notre capacité à analyser les morceaux, et donc d’affûter encore notre jeu.

Différentes gammes mineures

Commenter cet article