The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Comment ? Vous n'avez jamais entendu parler du 3 overdraw ?

C'est parti un peu comme une plaisanterie. J'avais montré lors de la masterclass de St Aignan (je vous ai dit à quel point on est chanceux d'avoir un top festival de l'harmonica tous les 2 ans en France ?) comment obtenir ce 3 overdraw, dont personne n'avait entendu parlé, et les questions ont fusé à partir de là sur mon profil Facebook.

Alors pour que tout le monde soit au même niveau d'information, je vous retranscris ici l'explication que j'en ai donnée sur Facebook.

====================================================

Chers amis harmonicistes, 
il est temps de vous révéler l'un des secrets ultimes de l'harmonica diatonique.
Tout d'abord, je dois préciser qu'il me semble bien que c'est Sebastien qui m'a montré ça il y a pfff ... disons quelques années.
Pourquoi personne ou presque ne semble connaître cette chose pourtant essentielle ? Je m'interroge toujours, mais je pencherais pour la théorie du complot : ça arrange probablement plein de monde de garder les harmonicistes dans l'ignorance de ce que représente cette sorte de pierre philosophale de la technique harmonicale, qui transforme d'un coup d'un seul votre instrument diatonique en instrument chromatique !
La question du jour est : comment obtient-on un 3 overdraw (que nous noterons donc 3°) ?
Suivez scrupuleusement les étapes suivantes :
1. prenez votre harmo en C
2. jouez un Ab dans la case 3
3. ayé
"- hein ? quoi ? kétudis ? qui me parle ? tu fous d'mon gueule ou bien ?"

 

Si vous voulez vous en persuader :
1. enlevez les capots de votre harmo
2. jouez un Ab
3. pendant ce temps, bloquez l'anche aspirée avec le doigt
eh bin oui : la note sonne toujours !
Autrement dit, lorsque vous jouez un Ab grave, vous positionnez votre langue de telle manière que l'anche aspirée se bloque et c'est l'anche soufflée qui produit la note, 1/2 ton au-dessus de sa note naturelle.
Si vous pensez que altération et overnotes sont deux techniques différentes, vous voilà obligé d'appeler ça un overdraw, et non une altération !
Si comme moi vous pensez qu'il n'y a qu'une seule technique, eh bien toutes les notes non naturelles sont des altérations, ou toutes des overnotes, c'est tout pareil, et ce Ab grave en est la preuve directe.
A partager pour ceux qui veulent avancer, à cacher pour ceux qui continuent d'espérer lutter contre le temps.

AH AH AH AH AH !!!! (rire sardonique, puissant et effrayant, un genre de mélange des rires d'Olric et du professeur Sato, avec une chouille de Gai-Luron quand même derrière).

3 overdraw : la pierre philosophale de l'harmonica diatonique !

Commenter cet article

Luc 21/06/2017 14:04

C'est dingue.