The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Quoi ? Qu'ouïe-je ? Qu'entends-je ? Koikoi-croacroa ?

On me dit que des abonnés à ce blog, qui viennent régulièrement, lisent les articles, apprennent sur la musique, voire s'essayent aux exercices, n'ont pas encore acheté mon album ?

Mâââââ ... ce n'est pas possible !

Surtout pas dans une société où tout le monde râle sur la dureté des modèles mis en place, voire dénonce leur violence, où beaucoup espèrent établir de nouveaux types d'échanges, avec plus d'interactions relationnelles et moins d'actions commerciales, plus de proximité avec les personnes en création et en production, moins d'intermédiaires, avec plus de choix de leur part, plus de culture, plus d'éducation, plus de partage, de solidarité, des modèles où ils seraient considérés comme des citoyens, voire soyons fous, des êtres humains, et non des consommateurs, où ils auraient un pouvoir de décision et d'action sur ce qui leur est proposé, donc sur ce qui est réalisé et produit.

Mais pour avoir un pouvoir de décision et une capacité d'action, ou même juste avoir droit à un simple choix, il faut s'engager un tant soit peu, m'sieurs-dames !

Eh oui, nous y sommes tous, sur "la tranche du temps".

Il va falloir que chacun décide de ce qu'il désire, et se positionne clairement.

Sinon le choix va être vite fait : on remplace définitivement les succulentes tomates coeur de boeuf de Néné, le producteur bio du coin (à quel moment a-t-il fallu préciser qu'un agriculteur était "bio" ? je ne me souviens plus, j'ai pas vu le truc venir, et voilà qui me laisse perplexe ...), par des bidules rouges, durs, insipides et cancérigènes copyrightés Monsanto, et pis c'est tout.

Si vous ne faites pas de choix, on le fera pour vous, ne vous inquiétez pas. Il est déjà fait en fait.

J'exagère ? J'espère infiniment... En attendant, je fais pousser mes tomates, et je choisis les artistes dont j'achète les albums, tant qu'il y en a qui peuvent encore les produire.

 

J'allais dire "Soutenez la création musicale, a fortiori celle de votre instrument préféré, qui n'est déjà pas tant représenté que ça ", mais il ne s'agit même pas de ça puisque ce blog délivre des cours gratuitement.

M'enfin. Les paradoxes humains sont des mystères insondables pour ma petite personne.

 

Du coup, je remercie d'autant plus chaleureusement tous ceux qui se sont fait plaisir en achetant mon album, ainsi que ceux des abonnés qui ont tout simplement eu envie de jouer le jeu, et merci encore et encore pour vos retours si enthousiastes ! Ca fait chaud au coeur, et donne envie de se dépasser toujours plus.

Enfin, j'adresse un remerciement particulier à Christophe Richard, qui m'a non seulement acheté un album, mais a en plus tenu à réaliser de ses mains expertes et à m'offrir ce superbe couteau, à partir d'un bois que lui a offert Raymond Brodur, à qui j'ai dédié un de mes titres sur l'album pour lui rendre hommage et le remercier de son travail exceptionnel sur nos instruments, et ainsi la boucle est bouclée !

C'est quand même plus sympa comme relations, non ? eh eh.

KoiComment ?
KoiComment ?
KoiComment ?

Christophe réalise de superbes couteaux de tous styles. Vous pouvez les admirer, et accessoirement les commander, sur son site ou via sa page facebook.

Liens :

http://www.christophe-richard.com/

https://www.facebook.com/ChristopheR64240

Commenter cet article

Laurent Rinaldi 10/06/2016 16:38

A 100% avec toi Jérôme !!!
On est beaucoup de musiciens à vivre les mêmes choses...
Et c'est vrai qu'il y en a marre de ce côté superficiel... Bougez vous les gens, profitez tant que vous le pouvez encore... Et franchement, comparé aux budgets des portables, ordis, télés super LED HD 3D de 6 mètres, abonnement au câble, à internet, c'est quoi 12 ou 13 euros? Pour une oeuvre qui a demandé de se sortir les tripes pendant un sacré bout de temps, fait avec amour, passion, et en plus, on nous dit, ah ouais, super ce que tu fais... Mais "on" n'achète pas... Pourquoi? Posez vous la question. Parce que si personne n'achète, et bien, bientôt, plus personne ne produira, ou alors des bouses infâmes soutenues par des "major", qui s'en mettent plein les poches. parce qu'en plus, nous, quand on produit un album, c'est pas pour s'en mettre plein les fouilles !! Oufffff, tain, ça fait du bien !!!