The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Nous avons vu 6 modes de la gamme majeure. La gamme majeure ayant 7 notes, il nous en reste un dernier à voir.

 

Le mode Locrien est le 7ème mode de la gamme majeure.

 

On l'obtient en partant de la 7ème note d'une gamme majeure, et en la montant jusqu'à l'octave de cette note.

Par exemple, à partir de C Majeur (C D E F G A B C), je commence par la septième note, le B : B C D E F G A B C

Et voilou, c'est le mode de B Locrien.

 

(Autre exemple.

Admettons que je je cherche le mode de E Locrien.

Je cherche donc la gamme majeure dont la tonique est 1/2 ton au-dessus du E (puisque la 7ème note d'une gamme majeure est située 1/2 ton sous sa tonique).

E + 1/2 ton = F

Le E Locrien est donc issu du F Majeur (F G A Bb C D E F).

Je commence par le E, ça me donne : E F G A Bb C D E = E Locrien.)

 

Si je prends une note sur deux à partir du B Locrien, j'obtiens : B D F A

Si je joue toutes ces notes en même temps, ça me donne un accord de Bm7b5.

 

Je peux donc improviser en Locrien sur un accord m7b5, qu'on appelle "accord semi-diminué".

 

Aparté

Honnêtement, j'ai rarement entendu un improvisateur rester durablement sur ce mode. On entre ici dans un autre aspect de l'improvisation, mais on peut dire qu'il est plutôt utilisé soit parce que l'harmonie passe par un accord VII à un moment (et dans ce cas, elle n'y reste jamais très longtemps), soit pour créer une tension ponctuelle sur un accord qui a une autre fonction que VII (et là, on dépasse largement le cadre des articles de ce blog, même si c'est passionant, et représente même probablement l'objectif à atteindre lorsque l'on cherche un peu mieux à comprendre la théorie qui sous-tend l'improvisation musicale).

 

C'est un mode qui n'est pas évident à entendre. Entre la seconde mineure (dans l'exemple du B Locrien, C est 1/2 ton au-dessus de B), la tierce mineure (D est 1,5 tons au-dessus de B), et la quinte bémole (la quinte de B serait F#, or on a ici un F), cela donne une sonorité très particulière, que l'on compare parfois à quelque chose de sombre.

 

Allez, un 'tit PB pour s'entraîner ... nous y reviendrons.

 

Bon jeu !

Commenter cet article

bao 06/12/2015 10:19

c'est vrai qu'on utilise rarement le locrien.
Le locrien bécarre est, lui, plus courant. Tu aurais peut-être dû en parler. Qui sait, dans un nouvel article ?
Super boulot en tout cas !

JersiMuse 07/12/2015 14:39

Yep, ce sera pour un prochaine fois. Pour le moment, je clos les modes de la gamme majeure. On verra pour les autres modes par la suite.
Merci pour ton mot !

laurentHarp 30/11/2015 14:32

Waouh c'est trop rigolo, je bossais justement le C locrien sur un playback de quistjam ce matin dans la voiture!
Jersi, tu es ma muse :-)

laurentHarp 07/12/2015 15:47

Ce n'est pas encore écoutable :-)
En plus, pour être transparent, je n'entends pas vraiment ce mode. Globalement j'entends bien les notes "in" par rapport au playback, mais je n'entends pas le mode en lui même.

JersiMuse 07/12/2015 14:40

Le C locrien ? eh eh, c'est qu'on s'y fait aux tonalités de sioux !!
Bravo. N'hésite pas à m'envoyer des enregistrements, ça fait toujours plaisir d'entendre les évolutions !