The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Puisqu'on en est à parler de l'aeolien, remarquons que certains harmonicistes utilisent pas mal ce mode, sans forcément le savoir.

Ils n'utilisent pas le G aeolien, bien qu'ils aient l'habitude de jouer en G sur leur harmonica en C.

Etrangement, ils n'utilisent que peu le mode A aeolien sur leur harmo en C, alors que toutes les notes y sont déjà.

Alors lequel est-ce donc ?

Eh bien le mode D aeolien. Bin oui, si c'est pas l'un c'est l'autre, étant donné que la grande majorité des harmonicistes ne joue que en G (mixo, blues ou dorien) et en D (penta ou aeolien la plupart du temps).

Pourquoi l'aeolien en D ? Bin parce que y'a le Bb pardi ! Comme dans le Gm. En fait, ce sont les mêmes notes que le Sol dorien : D E F G A Bb C D. Sol dorien et D aeolien sont 2 modes de la gamme de Fa majeur.

 

Cela amène bien souvent l'harmoniciste à choisir son mode uniquement en fonction de la tonalité du morceau, et non en fonction de la couleur musicale qu'il désire donner. Ce n'est pas la musique qui dirige ses choix, ce qu'il entendrait s'il s'écoutait, mais ce qu'il sait de l'instrument qui lui impose une manière de jouer, et une couleur unique.

Dans le cas d'un Blues majeur, il choisira le dorien de Sol sur un harmo en C (ou le dorien de X sur un harmo accordé une quinte en-dessous, autrement dit la fameuse 2nde position) - sans parler, bien entendu, de la penta maj ou de la gamme blues ... -. S'il s'agit d'un blues mineur, il choisira en général l'aeolien de D sur un harmo en C (ou l'aeolien de X sur un harmo accordé un ton en-dessous, autrement dit la non moins fameuse 3ème position). S'il s'agit d'autre chose que d'un Blues (ce qui représente quand même 99% de la musique), il utilisera abondamment les pentas qui passent à peu près partout, mais les choses risquent quand même de se compliquer très vite.

Il y d'autres raisons, harmoniques, à ces choix pour les Blues majeur et mineur, je reviendrai dessus lors d'un autre article.

 

Tout ça vous semble surtout théorique ? Vous avez l'impression que c'est votre oreille qui guide vos choix ?

J'ai pu observer un phénomène étrange lors des stages Diato-Jazz : demandez à un bluesman de jouer en G dorien, ça va dépoter sa race. Demandez-lui de jouer en D aeolien, aucun souci. Demandez-lui de jouer en D dorien (donc avec un Si naturel à la place du Sib), et là, il se bloque. Il aurait pourtant vite fait de passer d'un phrasé avec un Sib au même phrasé avec un Si naturel ... Il exprime en général très clairement la chose : le son de cette note, le Si naturel, le gêne.

On peut s'interroger sur ce phénomène. Il ne s'agit pas d'une gêne technique. Cela ne devrait pas non plus être une gêne de "couleur" puisqu'il est habitué au dorien de G. Et pourtant, le son de cette note-là, dans ce contexte-là, le dérange.

Le E naturel en Gm ne le dérange pas, mais le B naturel en Dm le dérange. Il s'agit pourtant exactement de la même note.

 

Je voudrais insister ici sur le fait que l'apprenti musicien devrait, à mon humble avis, tout faire pour ne pas arriver à cette situation où l'ergonomie de son instrument prend tellement d'importance par rapport à la musique qu'il en arrive à être gêné par une couleur dont il a pourtant parfaitement l'habitude, uniquement parce qu'il a changé de tonalité !

Il arrive bien sûr d'être gêné techniquement, il ne s'agit alors que d'un peu de travail pour ne plus l'être.

Il arrive bien entendu d'être gêné par une couleur dont on n'a pas l'habitude. Il me semble que tout l'intérêt de l'apprentissage musical est justement de s'ouvrir le plus possible à de nouvelles couleurs, explorer de nouveaux terrains de jeu, et là encore, il s'agit essentiellement de travailler un peu et d'écouter beaucoup.

Mais on ne devrait jamais être gêné par un son dont on a parfaitement l'habitude, uniquement parce qu'on a changé de tonalité !

 

Je vous fais pas la morale hin, je me suis trouvé moi-même dans cette situation à un moment donné, et si ça m'amuse toujours de voir un élève prendre conscience de ce souci, je suis clairement là pour l'aider à dépasser son blocage.

Il me semble que c'est une question intéressante à se poser en tous les cas !

 

Comment remédier à ce genre de problème ? En explorant de nouvelles pistes !

Par exemple, choisir de jouer G aeolien, ou D dorien, sur un harmo en C, pour changer un peu.

A ce propos, une petite astuce toute bête : quand vous désirez vous habituer à un nouveau son, il peut être plus efficace de partir sur une tonalité que vous maîtrisez mal plutôt que sur votre tonalité préférée. Justement pour toutes les raisons évoquées ici.

On est souvent bien plus ouvert aux nouveaux sons dans des tonas qu'on a peu l'habitude de jouer !

La question du jour : modes et tonalités d'harmo, les carcans que je m'impose

Commenter cet article

mox 17/04/2015 13:15

Slt
Aprés lisant cet exellant article, comment puis-je poster un pdf dans les commentaires.
J'avais ecrie un page, partition et tab, pour un Harmo CLyd, montans les sept modes appartire du même tonique (Sol - position 2 ou position premiére # , comme dit l'autre)

Je crois que ça peut aidé les harmonicistes qui n'est pas encore achter le 'Precious Box ' de Seb !

JersiMuse 17/04/2015 13:27

Y'en a qui n'ont pas encore acheté la Precious Box ??? ils sont fous !!! :-)

Il faut soit que tu mettes le pdf sur Internet, et que tu mettes un lien dans le commentaire vers le pdf, soit que tu me l'envoies par email, et je m'en chargerai.

laurentharp 17/04/2015 11:15

Article particulièrement intéressant!

Thierry 04/05/2015 22:46

Bon alors là Jérôme la timbale ! avec mes" smack" en plus.
Un peu d'air que tu m'apportes.
Postant peu, me posant moultes questions, tu débarques avec ton post (pas d'hier;-), je prend mon temps... Je teste...
Putain !!! Quel coup de pied au cul !!!!
C'eet une tuerie ton truc... Ce mode de fou, c'est génial !
ça colle au blues, au majeur, mineur...
SUPER. Merci

JersiMuse 17/04/2015 13:26

Merci Laurent !