The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Nombreuses sont les influences de Laurent Rinaldi, compositeur et musicien dont je vous ai déjà parlé, au moment d'annoncer la sortie de son album avant l'été.

Revenons sur ce CD, haut en couleurs.

Il fait la part belle aux anches libres. Je ne parle pas de musiciens dont les prothèses sus-fémorales auraient été montées sur ressorts, mais de leurs instruments, dont la partie la plus vibrante s'anime sans contrainte à l'apparition d'un simple souffle : harmonica et accordéon en tête (parce que la tête fait moral, bien entendu).

Les 3 solistes forment le triptyque autour duquel s'articule le projet : Sébastien Charlier à l'harmonica diatonique (qui n'a plus de diatonique que le nom), Jean-Luc Manca et Ludovic Beier à l'accordéon, superbement mis en valeur par la finesse du pianiste Alfio Origlio.

Autant dire que Laurent Rinaldi a vu les choses en grand, en proposant à ces 4 musiciens d'exception de se joindre à son projet. Il est aussi rafraîssant de voir la réunion de tels talents au service d'une musique, dans un moment où les projets musicaux se jouent souvent sur un seul nom, en général celui du soliste.

L'autre facette de cet album est de proposer dans le même temps un lien entre professionnels et amateurs, lien de partage d'expérience et d'enseignement. En effet, en plus des solistes et de la section rythmique (Laurent Rinaldi à la basse, Yves Anelli à la batterie), le groupe est constitué de jeunes élèves d'une école de Grenoble, qui ont eu l'occasion pour la première fois d'entrer en studio, on ne peut mieux accompagnés.

 

Côté musique, l'album tient les promesses de son titre, puisque chaque plage développe un style et un univers bien spécifique. D'un groove très jazzy (Badloop), à une balade tangolesque (El Tangolero), en passant par des frenchy valses musetto-jazz (Place Monge, Erick Waltz), de fusion (Funk Zéro), ou encore du Swing (Swing Bling), pour finir par une ritournelle cubaine dansante autant qu'amusante (Ajunstar Los Cintujones).

 

Evidemment, malgré la richesse de l'album, on a envie de se concentrer plus particulièrement sur l'harmonica. Sébastien Charlier est présent sur 3 titres, deux en acoustique (Badloop, Fusionéon) et un avec divers effets (Funk Zéro), dont le solo démarre notamment par un étonnant chant de baleine à l'harmo !

La précision rythmique et les idées mélodiques sont toujours aussi impressionantes dans le jeu de Sébastien. 

C'est toujours intéressant d'entendre un harmoniciste reprendre des thèmes qui n'ont pas été écrits en prenant en compte les spécificités de l'harmonica diatonique. Seule la mélodie a guidé les choix de Laurent, et non l'ergonomie de l'instrument, lui-même ne jouant pas d'harmonica. Nouvelle preuve, s'il en était besoin, que l'harmonica peut vraiment s'aborder comme un instrument chromatique à part entière.

 

Enfin, il faut préciser que l'idée de Laurent a toujours été de laisser toute disponibilité aux musiciens, de reprendre les titres dans les meilleurs conditions possibles. Il propose donc des "bundles", réunissant mp3, partitions et play-backs pour s'entraîner. Le play-back étant en fait la piste présente sur l'album sans le soliste, vous aurez enfin l'opportunité de jouer avec les musiciens que vous méritez !

 

Pour écouter des extraits et commander l'album : http://laurentrinaldi.com/cd/

 

Les bundles avec MP3, Playback, et partition : http://laurentrinaldi.com/mp3partitions/

J'ai commencé à bosser Bad Loop, excellent exercice rythmique sur une mélodie pas trop compliquée, le thème est vraiment très sympa à jouer.

 

Pas de doute que ce CD développera d'autres influences auprès de ses auditeurs (ché pas si ça veut dire quelque chose, mais vous aurez compris la phrase, qui clot l'article en ouvrant le débat sur de nouvelles possibilités, repartant de l'idée du début, reprise en effet miroir à la fin, pétard, si c'était français on en chialerait !).

 

Attention, petite mise en garde de rigueur :

Ayez la bonne idée de laisser un commentaire sur le site de Laurent, mais je vous préviens, le monsieur est féru de blagounettes et autres jeux de mots laids ! Vous n'êtes pas à l'abri de retombées calambouresques.

 

Une interview de Laurent Rinaldi sur Mosaic FM (avec certains titres du CD dedans, et une belle boulette de l'auteur ah ah - le premier qui la trouve a droit à un bundle gratuit !) :

Laurent Rinaldi - CD "Influences"

#CD

Commenter cet article

Laurent Rinaldi 22/09/2014 08:00

Merci pour cette jolie chronique.
Malheureusement, ce qui a été décrit comme un chant de baleine, a déclenché une vague de protestations du mouvement Greenpeace. Ils me demandent d'insérer un bandeau sur le CD, indiquant que les animaux utilisés pour l'album n'ont subi aucune violence...
Il me reste à convaincre Sébastien.
Laurent

JersiMuse 24/09/2014 09:06

euh ... c'est assez maintenant Monsieur, si je puis dire. Il faut nous laisser entre gens sérieux et responsables.

J'en profite pour indiquer que Laurent travaille actuellement sur son prochain album : "Calembours et Compagnie, le meilleur du Rinaldi". Sponsorisé par l'almanach Vermot. Tout un programme !

Laurent Rinaldi 24/09/2014 07:51

Ah oui, le plancton de service dans sa guérite...

JersiMuse 22/09/2014 16:08

Connaissant l'immense respect de Sébastien pour les animaux, t'as rien à craindre, ils ont dû être choyés les cétacés ! Plancton à volonté, massage du pédoncule et brossage des fanons à loisir !