The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Footprints est un standard de Wayne Shorter. Il s'agit en fait d'un bête blues en Do mineur, avec une ligne de basse reconnaissable entre mille et un thème universellement connu.

Mais attention, un Blues avec une 3ème ligne un peu particulière : au lieu de passer par l'accord V pour revenir au I, on passe par II IIb I.

A rien compris ? Ok, on reprend.

 

Dans un Blues en C mineur, une grille d'accords classique serait :

Cm Cm Cm Cm

Fm Fm Cm Cm

Dm7b5 G7 Cm Cm

Le point culminant étant sur le deuxième accord de la troisième ligne : le passage au 5ème accord de Do mineur (G est bien la quinte de C), puis retour au calme plat avec l'accord de la tonique, Cm (c'est ce que l'on appelle une "tension - résolution", tension sur le G7, résolution sur le Cm).

On est tellement habitué à cette suite harmonique, qu'on finirait presque par ne plus entendre la tension de l'accord V, ou disons qu'on l'attend et qu'elle devient une tension sans surprise, donc toute relative.

Cela explique probablement que les Bluesmen comme les Jazzmen, aient cherché à modifier un tant soit peu cette grille, pour continuer à jouer du Blues tout en proposant quelques surprises. Souvent, la gamme de Blues continuera à "s'adapter" tout du long, mais l'improvisateur risquerait de passer complètement à côté du morceau, qui justement a été pensé différemment exprès...

 

Bref, la grille de Footprints est celle-ci :

Cm Cm Cm Cm

Fm Fm Cm Cm

D7 Db7 Cm Cm

 

(c'est la grille la plus communément jouée en Jam, même si l'originale est un peu différente).

 

Très similaire à un Blues classique, avec cette particularité : on passe par le 2ème accord de la tonalité de Cm, sous forme d'accord de dominante : le D7 (rappel : un accord de dominante est composé des notes : 1 3 5 7b, et noté X7). Puis, comme il arrive régulièrement en Jazz, cet accord est suivi d'un accord 1/2 ton en-dessous : Db7, pour enfin résoudre sur le Cm.

La tension va alors se trouver sur ces 2 accords : D7 et Db7, ce dernier étant probablement le point culminant, qui résoud sur Cm.

C'est comme si tout le morceau n'existait que pour ce passage, ce serait dommage de passer à côté ...

Il est vraiment intéressant à cet endroit de faire entendre la descente par 1/2 tons. 

Vous pouvez parfaitement commencer par improviser uniquement avec les notes des accords, ça fonctionne très bien !

Par exemple, jouez -6 sur le D7, -6' sur le Db7 et +6 sur le Cm (même sans improviser, c'est intéressant d'écouter ce que ça donne ...).

 

J'ai choisi un harmonica en C car ça me paraît aujourd'hui plus simple de tout jouer sur un C. Vous pouvez choisir un harmo dont la tonalité correspondra mieux à votre jeu habituel, bien entendu (mais cela vous oblige à transcrire la grille).

Certains harmonicistes utilisent un harmo en Bb (donc comme s'ils jouaient en Dm sur un harmonica en C - à vos pentatoniques mineures !).

 

Pour ceux qui ont bossé les pentatoniques, et notamment le module 1 proposé sur TheOveblowers, vous pouvez pour les 2 premières lignes partir du Cm penta, et enrichir vos phrasés comme expliqué dans le module, avec le Fm penta, et le Gm penta (et même le Dm penta sur le Cm, mais pas sur le Fm ...).

Tout augmente d'un ton si vous avez choisi un harmo en Bb.

 

Dernier point : Footprints est en 6/8, c'est-à-dire que l'on compte 6 croches par mesure. "1 2 3 4 5 6 / 1 2 3 4 5 6 / 1 2 3 4 5 6" etc.

 

A vous de jouer !

Commenter cet article

Jay 04/07/2014 13:37

Merci pour cette explication sur la grille.
Très joli à solo avec plein de nuances. J'aime beaucoup la note tenue que tu prend sur la fin de la grille.

Comment tu gères le 6|8 justement pour tes phrases. Tu adaptes des pharses 4|4 ou alors tu as du bosser specialement pour ce rythme. ?

JersiMuse 04/07/2014 13:54

Merci Jay.

D'une manière générale, je ne travaille pas tellement à partir de phrasés. Je les crée sur le moment, et mon travail en amont n'est pas tant de trouver ou bosser des phrasés, que de m'habituer à évoluer sur la grille. Une fois que je peux évoluer de manière relativement fluide, les phrasés apparaissent d'eux-mêmes.
C'est pas très compliqué de toutes façons, le 6|8 est très proche du 3|4. Quand on a fait quelques valses, on ne ressent pas de problème.
Bref, je pense que ce n'est qu'une question d'habitude.

J'ai eu à travailler d'autres métriques plus complexes, et j'en suis toujours arrivé à la même conclusion : je suis perdu au début, puis l'oreille se fait à la métrique, et là ça devient une évidence, sans forcément être passé par une partie "théorique".
J'imagine qu'il doit aussi y voir des façons de travailler ça, mais je ne les connais pas, à part faire des exercices rythmiques sur différentes métriques (et là, faut chercher ce qui existe dans les bouquins sur le rythme).

A bientôt, et merci pour le commentaire,

Jérôme