The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

On a vu la définition de la gamme pentatonique, et on a déjà fait quelques exercices.

Par aquis de conscience, voici la sonorité de la gamme pentatonique, jouée au piano pour être le plus neutre possible :

C majeur pentatonique

D majeur pentatonique

A mineur pentatonique (mêmes notes que C majeur pentatonique)

B mineur pentatonique (mêmes notes que D majeur pentatonique)

 

Une impression de déjà entendu ? En effet, vous en connaissez la sonorité parfaitement. C'est ce qui en fait à la fois la force et la faiblesse. La force car avec un peu de pratique vous n'aurez aucun mal à l'utiliser, dans plein de situations et tonalités différentes, et la faiblesse car si l'on joue systématiquement avec la pentatonique la plus "logique" (la plus consonnante) par rapport à l'harmonie, ça risque de manquer un peu de sel.

Mais voilà, il y a plein de façons d'utiliser les pentatoniques. On peut évidemment décider de jouer C Majeur pentatonique sur un accord de C Majeur, mais on peut aussi utiliser bien d'autres pentatoniques, des plus consonnantes aux plus dissonantes, et les mélanger entre elles pour obtenir un jeu au final extrêmement riche.

A titre d'exemple, et tout à fait exceptionnellement puisque je n'en ai pas les droits, je vous laisse quelques secondes d'un solo de Jerry Bergonzi se basant uniquement sur des pentatoniques (vous retrouverez cette démo dans sa méthode sur les pentatoniques).

Solo Jerry Bergonzi

 

J'en profite pour dire aux stagiaires du 1er mai que c'est dans ce sens que nous allons travailler lors du stage. Si tout se passe bien, vous ressortirez en sachant jouer comme Jerry Bergonzi.

Quoi ? je survends un peu ? ... bon, ok ... comme Jerry B. quand il avait 7 ans et demi ... Plaisanterie mise à part, vous verrez avec moi comment bosser les penta et les jouer sur des cadences classiques, et avec Seb, vous écouterez et pratiquerez plusieurs sonorités de penta, pour jouer "à la Bergonzi", ou "à la Sébastien Charlier" !

Commenter cet article