The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

Nous avons vu que la gamme majeure pouvait s'harmoniser, et que l'on obtenait un ensemble d'accords permettant de créer des cadences.

 

Rappel pour les overblowers alzheimer

  • Harmonisation de la gamme majeure : on prend la gamme majeure, on en tire une note sur deux, ça nous donne un accord, on passe à la note suivante, on refait la même chose, ça nous donne un autre accord, etc.
  • Les accords issus de la gamme majeure sont : 
    IMaj7 IIm7 IIIm7 IVMaj7 V7 VIm7 VIIm7b5
    où les chiffres romains indiquent le degré de la fondamentale (première note de l'accord) dans la gamme.
  • Cadence : suite d'accords jouée par le pianiste (par exemple), qui font que c'est choli-choli à écouter, y'a plus qu'à improviser dessus

Si tout ça n'est pas évident, je vous propose de lire ou relire l'article sur les accords issus de la gamme majeure, avant de lire celui-ci.

Si tout ça est évident, je vous rappelle que l'harmonisation de la gamme majeure est à savoir par coeur ! Attention, la prochaine fois, il pourrait bien y avoir interro surprise !

 

Bon, du coup, on sait que sur une cadence dont les accords sont issus de la gamme majeure, on peut improviser tout le long avec cette gamme majeure. Bin oui, c'est même à ça qu'ça sert donc tout ça !

 

Maintenant, attention les yeux, ce qui va suivre est abolument intersidérant.

Nous avons vu que la gamme pentatonique majeure est issue de la gamme majeure (pétard, qu'est-ce qu'on en a vu des trucs !).

Et du coup, qu'est-ce qu'on peut dire en réunissant ces deux principes de base ?

Eh bien oui, vous avez trouvé : qui peut le plus peut le moins, donc sur une cadence dont les accords sont issus d'une gamme majeure, je peux aussi improviser tout du long avec la gamme pentatonique issue de cette gamme majeure !

 

Ah ah ! ça brille les mirettes hin ?

Quoi ? Comment ça vous voyez pas l'intérêt ?

 

Bon, ok, pour les ralentis du cervelet, hirr ise zi explénéchionne of zeu intereste.

Si vous avez une cadence en Do Majeur, forcément, vous allez jouer Do Majeur, assez probablement sans souci et pi voilà.

Mais imaginons un morceau qui module, et pi tout à coup, vous vous retrouvez avec, par exemple, du D majeur alors que vous n'avez jamais joué dans cette tonalité.

Deux solutions s'offrent à vous : travailler D majeur (c'est pas la mort franchement, un petit effort !), ou travailler D majeur pentatonique (encore plus simple) !

L'avantage de la penta à ce moment-là est que, d'une part, elle est plus simple à digérer (y'a moins de notes, et une fois qu'on en a travaillé 2 ou 3, c'est hyper facile de trouver les autres d'oreille), et d'autre part, elle n'a que les notes essentielles, et c'est plus facile de jouer avec.

Le travail des penta dans plusieurs tonalités peut donc être un moyen de gagner du temps sur les tonalités où vous êtes le moins à l'aise, en attendant d'avoir celui (de temps, suivez un peu, ça vous fera pas de mal, merci pour lui), de travailler la tona majeure en question dans toute son étendue.

Enfin, dernier avantage : la gamme penta va s'utiliser dans beaucoup plus de contextes différents que la gamme majeure. Du coup, on peut retourner le proverbe : qui peut le moins peut le plus (là, je sens que j'ai perdu Gilles ah ah !).

 

A titre d'illustration, voici un PB en Do majeur, sur lequel vous pouvez jouer avec Do Majeur, ou Do Penta majeur (rappel : C D E G A C).

 

Et voici un PB en D majeur ...

Penta de D majeur : D E F# A B D

soit, sur un harmonica en C accordé en Lydien : -1 +2 -2' -3'' -3 -4 / -4 +5 -5 -6 -7 -8

 

|| Petit apparté pour les stagiaires du 1er mai (pour ceux qui reviennent, pas les nouveaux) : je serais vous, je jetterais un oeil sur la penta de D majeur ... hem ... j'ai rien dit hin ... mais bon, faites gaffe quand même ... ||

 

 

Au fait, vous pouvez aussi travailler vos gammes majeures en partant de la pentatonique. Ca peut s'avérer très efficace, et permettre d'être pertinent dans cette tona plus rapidement qu'en partant directement de la gamme majeure.

Dans le cas présent, une fois que vous êtes un peu plus à l'aise avec le D Pentatonique Majeur, rajoutez donc le C# (-1', -4' et 7°).

Et une fois que vous êtes plus à l'aise avec ces 6 notes, rajoutez le G (-2 et +6).

Et voilou, vous êtes ok avec la gamme de D Majeur.

 

Assurez-vous d'avoir bien compris tout ça, car on va continuer à en parler, en allant un cran plus loin la fois prochaine.

 

Amusez-vous bien.

Commenter cet article

hargiles 20/03/2014 21:25

moi pas perdu, moi pas trop mal compris, travail facile sur penta, et être fin prêt pour stage,
du moins j'espère que t'as raison par "qui peut le moins peut le plus"!!!! ;-)

JersiMuse 20/03/2014 23:01

Ah ah !
:-)