The Overblowers

Cliquez ici pour acheter le CD Somewhere on the Edge of Time

Extraits de l'album :

Publié par The Overblowers

"Les overblows c'est difficile".

A mon avis, largement moins que les altérations !

C'est lié aux précédents points : avec la bonne technique, ce n'est pas si compliqué.

Et j'aimerais vous rappeler qu'il vous a fallu sans doute plusieurs jours, voire semaines pour obtenir une toute première altération, plusieurs mois avant de sortir les altés sur toutes les notes comme vous vouliez, et plusieurs années avant qu'elles soient justes (et encore, nombre d'harmonicistes expérimentés pourraient travailler la justesse de leurs altérations !).

 

Une fois qu'on a la bonne technique, les overblows sont plus rapides à maîtriser, pour la bonne et simple raison qu'on les obtient de la même façon que les altérations. Donc si le boulot est fait pour les altés, il est en grande partie fait pour les overs.

 

Ceci dit, même une fois que l'on sait jouer les altés et les overs, je considère que le travail restant sur les overblows est moindre que celui sur les altés.

Pourquoi les overblows sont-ils plus faciles que les altérations ?

En fait, ce n'est pas si directement comparable. C'est une question d'angle de vue. Cela représente à peu près la même difficulté, mais ce qu'on en attend est différent. En effet, lorsque l'on sait déjà jouer les altés, il ne nous reste que peu de notes à faire pour avoir un harmonica totalement chromatique. L'objectif des overnotes est donc, dans la très grande majorité des cas, de combler les trous : sortir 1°, seule note manquante dans les graves, sortir 4°,5° et 6° pour avoir une gamme chromatique à l'octave medium, ainsi que 7° et 9° dans les aigus.

Soit 6 notes sur 36, pour avoir un instrument chromatique sans ajouter le moindre euro, et sans apprendre le saxophone, avouez que ça vaut le coup !

Résultat : quand vous jouez un over, vous allez chercher uniquement le demi-ton qu'il vous manque.

Dans le cas des altérations, c'est un peu plus complexe, au moins pour les trous 2 et 3. En effet, dans ces trous, on va chercher 2 notes sur le 2, et 3 notes sur le 3 (en plus des notes naturelles).

Or, devinez quoi, ce sont justement ces altérations-là qui sont fausses chez un très grand nombre d'harmonicistes.

 

Remarque complémentaire :

On peut ajouter un point, qui n'est à mon avis pas le plus important, mais qui joue également en faveur de l'overblow. Pour la plupart des altés, les 2 anches commencent par vibrer ensemble. On sent bien que l'on peut faire descendre la note petit à petit, sans interruption de son. Le dosage est assez fin pour viser directement la bonne note, puis pour l'ajuster. Dans le cas de l'over, c'est un peu plus "blanc ou noir". L'anche soufflée doit se bloquer en premier lieu. Il faut trouver la bonne position pour ce faire, mais une fois que c'est fait, il n'y a pas à tergiverscer, on est directement sur la note, reste plus qu'à l'ajuster.

En revanche, il est vrai que justement parce que l'anche soufflée se bloque d'un coup, il faut apprendre à bien maîtriser son souffle, pour réaliser cela en douceur, ce qui est un peu moins un problème pour les altés.

 

Mon conseil du jour : travaillez par étape, en choisissant bien vos priorités. Apprenez le plus rapidement possible à jouer les altérations et les overblows pour avoir tout de suite un instrument chromatique (au moins sur l'octave medium). Comme le ferait un sax débutant, ce qui ne veut pas dire qu'il va jouer tout de suite dans tous les tons, mais au moins il a toutes les notes, et aborde son instrument dans sa globalité, et dans toute l'étendue de ses possibilités. 

Contrôlez la justesse des overs à l'accordeur, lissez un peu les overs en évitant les couacs (pensez à ne pas forcer), bref, peaufinez un peu votre technique. Et pis basta. Une fois que vous savez faire ça, contrôlez plutôt vos altérations graves à l'accordeur, et passez-y du temps. Beaucoup de temps !

Il existe tout un tas d'exercices permettant de travailler la justesse des altés et des overs (les contrôler à l'accordeur est une excellente chose, mais c'est une autre paire de manche quand on est en situation de jeu).

A mon avis, le plus efficace reste les exercices de gamme dans plusieurs tonalités, et l'apprentissage de thèmes nécessitant à la fois altérations et overblows. On en reparlera.

 

 

Petit exercice d'amusement intellectuel, pour passer le temps en attendant la mort

Allez, c'est bientôt le week-end, et je vais devoir vous laisser quelques jours, pour cause de stage Diato-Jazz. Ayant peur que vous vous trouviez en manque d'Overblowers, et soucieux de votre bien-être, je vous propose cette petite fiction technico-absurdo-philosophique. Ca devrait en toute logique vous tenir une bonne semaine.

 

On pourrait imaginer enseigner l'harmonica à un débutant, en ne lui montrant que les notes naturelles, puis les overblows, mais jamais les altérations.

C'est une façon d'inverser le problème, de changer "l'angle de vue".

Question pratique : combien lui faudrait-il de temps pour apprendre les overs et les doubles overs ? Plus ou moins qu'il ne vous en a fallu pour apprendre toutes les altés, doubles et triples altés ?

Question technique : quelles sont les notes à sa disposition sur un harmo en C, si l'on considère qu'il sait jouer les overs et les double overs ?

Question philosophique : aurait-il ensuite des facilités à apprendre les altérations (facilités techniques, intellectuelles, motivations, etc) ?

Question métaphysique : plusieurs années ont passé, cette personne joue très bien sur des plans répétés, dans certains styles spécifiques, mais a l'impression de tourner en rond, et de ne plus progresser. Quels bénéfices aurait-elle à apprendre les altérations ? Quels inconvénients ? Lui conseilleriez-vous de le faire ? Si oui, quelles altérations ? Uniquement celles permettant de combler les trous ? uniquement sur certaines octaves ? toutes ?

Question perverse : considereriez-vous que cette personne aurait mieux fait d'apprendre les altérations plus tôt ? si oui, pourquoi ? et à quel moment ?

Question pragmatique : êtes-vous abonné à TheOverblowers ? Si ce n'est pas le cas, cliquez ici.

Question Sciences Nat : avez-vous déjà vu un homme tout nu ?

Question culture : aimez-vous les films de gladiateurs ?

Question finance : si l'âge du capitaine est le double de celui des gladiateurs, quel est votre numéro de carte bancaire, sa date d'expiration et les 3 petits chiffres au verso (merci de m'envoyer la réponse via la page "Contact") ?

 

Les autres mythes ici

Overnotes : mythes et réalités n°4

Commenter cet article

LaurentHarp 18/10/2013 07:44

Intéressant le renversement de perspective!
Je suis vraiment d'accord avec toi Jersi. Les overblows semblent compliqués à notre génération surtout ... parce qu'on les a découvert après et qu'on nous a dit que c'était compliqué!
Et un point très important également est le travail des altés du 2 et 3. On peut passer une vie sur celles ci. Elles sont pour moi toute l'âme de l'instrument.
Et bien souvent, la qualité de ces altérations est négligée. J'ai en mémoire une méthode d'harmo country où le gars reprenait summertime en mode massacre totale sur le 3" :-)

Musashi 18/10/2013 14:58

D'un autre cote, on ne va pas leur mettre de vieux marine band pas étanche pour un sous dans le gosier à ces jeunes.

Ils se font livrer directement chez toi ? En plus de tout ça tu fais consigne ? Respect.

JersiMuse 18/10/2013 09:34

Yep.
Les p'tits jeunes qui vont apprendre les altés et les overblows dans la foulée vont déménager !! (et ne comprendront même pas nos débats de vieux croulants ah ah).

LaurentHarp 18/10/2013 07:39

Oui, j'aime les films de gladiateurs! Surtout les scènes de combat, quand ils ont la peau bien huilée...

Gilles 17/10/2013 18:53

hou la la !!! ça promet le stage
l'est en forme notre Jéjé

JersiMuse 18/10/2013 09:33

Figures-toi qu'ils se font livrer le vin directement chez moi !
Le pire c'est que c'est vrai !!!

Yes ! Sans parler du 3** à la place du 4' ... :-)

Musashi 17/10/2013 22:52

Très en forme.
Pour les stagiaires lisant le blog, d'une, bon week-end. De deux, vous feriez peut-être bien d'amener de nouvelles bouteilles, la fête à l'air d'avoir commencée sans vous.

Sinon, pour repondre a une des questions. Je leur dirais d'oublier le 3''', le 2* suffira largement.